Voyager, un bonheur inestimable

Une divinité asiatique donne le précieux conseil de visiter au moins une fois par an, un lieu inconnu. La vie elle-même est un voyage, et ne pas voyager est comme cesser de vivre. C’est comme cesser de quérir la chose la plus recherchée sur terre, le bonheur… c’est un bonheur de voyager comme de vivre. Comme la vie, le voyage est multiple, divers et ondoyant. Touristique, religieux, migratoire, littéraire, psychologique, artistique, volontaire ou contraint, il constitue toujours une expérience. Toutefois, il est sage de garder une trace de ses expériences.

Il y’a des voyages difficiles, comme il y’a des existences difficiles. Mais au cours de tout voyage, comme de la vie, chacun cherche à être heureux. 

Sweet Travel Time vous invite à vous évader, à découvrir, à partager, à être tout simplement HEUREUX. La créativité au service d’un désir, promouvoir le VOYAGE et le BONHEUR. Deux perspectives intimement liées, pourvus qu’on se donne la passion et l’ambition nécessaires pour y arriver. Aujourd’hui, on peut aller pratiquement où on veut, y compris dans l’espace. Mais pour de nombreuses raisons, il arrive que des gens se privent de voyages, c’est-à-dire en terme simple, de bonheur.

Voyager, c’est faire des rencontres, car comme le dit si bien Frédéric Lecloux, « Le voyageur est celui qui se donne le temps de la rencontre et de l’échange ». Voyager c’est partager, c’est faire l’expérience de l’authenticité. Voyager, c’est découvrir, au sens où Marcel Proust nous murmure que « Le voyage de la découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à voir les choses différemment ». De plus Voyager nourrit la créativité. Qui peut en douter, à partir du moment où Emile Zola lui-même nous invite à acter que « Rien ne développe l’intelligence comme les voyages ». En réalité, c’est peut-être avec Pierre Fillit que nous tirons le meilleur enseignement de ce que nous rapporte le Voyage, car pour ce dernier, « Partir, c’est quitter son cocon, ouvrir ses ailes et s’envoler. C’est s’apercevoir qu’on n’est pas les seuls sur la planète, qu’on ne sait pas tout comme on le pensait. On devient plus humble, plus tolérant, un peu plus intelligent ». Bon voyage en direction du Bonheur, avec Sweet Travel Time !!!

Par Jean Bosco BELL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *