Bon à savoir

A nos vitamines

 

              

Efficaces à faible dose, les vitamines sont des substances organiques indispensables au maintien de l’équilibre vital. Elles régulent le métabolisme des lipides, des protides et des glucides « Réaction productrice d’énergie ». Ces micronutriments aident à prévenir la détérioration des cellules et  à réduire les risques de certains cancers et des maladies du cœur. Aujourd’hui,  il existe treize vitamines que l’homme ne synthétise pas si oui en quantité insuffisante. 

 Les vitamines liposolubles (A, D, E, K) et les vitamines hydrosolubles (Groupes B, C). A défaut des compléments alimentaires, une alimentation variée permet de  couvrir les besoins journaliers en vitamines. Cependant le stockage, le lavage et le maintien à la chaleur des aliments provoquent la destruction plus ou moins importante de ces dernières. Par contre, bien que la congélation n’altère pas la teneur en vitamine des aliments, ces derniers devraient être consommés directement après décongélation.

La carence en une ou plusieurs vitamines peut induire des troubles fonctionnels et anatomiques fatals à plus ou moins longue échéance (Avitaminose). Tel est le cas de la vitamine B8 (biotine) dont la carence est à l’origine de l’alopécie ou de la vitamine D dont la carence induit le rachitisme chez l’enfant et de l’ostéomalacie chez l’adulte. Une hypervitaminose n’est relevée qu’avec les vitamines liposolubles qui peuvent être stockées dans l’organisme et poser des problèmes de santé (vit A). Il n’existe pas de différence fondamentale entre une vitamine naturelle et une vitamine synthétique toutefois, la vitamine contenue dans un aliment est souvent mieux absorbée par l’organisme que  celle sous forme de comprimé.

 Par Nadège A. ZE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *