Ernesto CHE GUEVERA, Editions mille et une nuits

 Prendre une vieille motocyclette déglinguée qui ne tient que par la solidité de quelques fils de fer et chevaucher la pampa, les montagnes et les déserts à la rencontre des gens et des âmes. Et partir sur ces Terres. Partir avec Ernesto.

 A l’époque, le Che n’était pas encore tout à fait le Che. C’était juste un gamin de vingt-quatre ans, étudiant en médecine, loin encore de ses considérations politiques futures. Juste Guevara. D’ailleurs, pour lui, ce voyage semblait plus un hommage à Jack Kerouac, à cette « beat generation » qui veut vivre juste pour vivre. Avec son comparse, Alberto, il pense avant tout à la bouffe et au vin lors de cette longue pérégrination à travers l’Amérique. Voyage à motocyclette est un carnet de voyage signé Ernesto Rafael Guevara de la Serna. Il retrace le voyage qu’ont fait les deux amis argentins (lui et Alberto Granado) à travers l’Amérique latine dans les années 1950. Comme le livre Sur la route avec Che Guevara, il a servi de base au film de Walter Salles Carnets de voyage. La motocyclette utilisée était une Norton 500, surnommée « Poderosa ». Bonne lecture de l’épopée en moto la plus célèbre au monde.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *